Faire un don Faire un don
You are here: Home > Actualites > Le denier de l'Église ? Comment ça marche ?
Document Actions

Le denier de l'Église ? Comment ça marche ?

Pour en savoir plus sur les ressources de l'Église en Haute-Savoie et Val d'Arly, et le fonctionnement du Denier de l'Église, lire cet article.

l’Église catholique ne reçoit d’argent ni des collectivités publiques, ni du Vatican. Ses seules ressources de  proviennent de la générosité des donateurs, c'est ce que l'on appelle aujourd'hui le Denier de l'Église.
 
 
 
 
LE DENIER, POURQUOI, POUR QUI ?

Depuis plus de 100 ans, l’Église ne peut compter que sur la responsabilité de tous les catholiques pour lui donner les moyens nécessaires à l’annonce de la Bonne Nouvelle. Participer au Denier, c’est tout simplement contribuer à faire vivre sa famille, celle des catholiques, et apporter un soutien concret et indispensable à sa mission :

 

  • auprès des jeunes (catéchèse, aumônerie, JMJ, universités d’été…)
  • auprès des familles (accompagnement à toutes les grandes étapes de la vie…)
  • auprès des plus pauvres ou des plus isolés (personnes démunies, âgées, malades, handicapées…)
  • auprès de tous ceux qui ont soif de vivre et d’approfondir leur foi (célébrations, temps de prière, rassemblements, formations…)

 

 

Campagne 2011 - résulats
 
►Si la collecte du Denier a, tout résultat confondu,  progressé de 1,78 % en euro constant, elle ne compense pas le montant de l’inflation, ni la perte en donateurs qui s’intensifie (-11, 6% en 5 ans).
►Le montant se maintient par une générosité toujours plus grande des donateurs (le don moyen a progressé en 5 ans de 159 à 187 euros).
►Depuis quelques années les recettes du denier de l’Église (3,33 millions d’euros en 2011) ne couvrent plus entièrement les frais de personnel : prêtres, chargés de missions ecclésiales, administratifs (budget 4 millions d’euros). Les charges pastorales et les charges de fonctionnement (formations des séminaristes et des laïcs, subventions diverses, administration, entretien, immobilier) restent stables (6,9 millions d’euros) et sont bien maîtrisées.

 

 

 

 

 

COMPRENDRE  - Qu’est-ce qu’un diocèse ?

C’est la portion du peuple de Di eu qui correspondant à un territoire sur lequel un évêque a juridiction. C’est un terme qui désignait autrefois les circonscriptions administratives de l’empire romain. Napoléon a imposé, par le Concordat, qu’il y ait en France autant de diocèses que de départements, comme le prévoyait la Constitution civile du clergé. Un diocèse correspond donc aujourd’hui à une « Eglise particulière » inscrite sur un territoire qui correspond ( en France ) à un département ( sauf quelques cas particuliers ).

 

Le diocèse d’Annecy, « l’Église particulière » en Haute-Savoie et Val d’Arly :

Pour répondre aux évolutions de la société actuelle et aux attentes des hommes et des femmes d’aujourd’hui, l’Eglise de Haute-Savoie et du Val d’Arly compte aujourd’hui 38 paroisses qui recouvrent 290 communes, la plupart en Haute-Savoie et, pour quelques unes, en Savoie et dans l'Ain. 

 

Pour assurer l’annonce de la Bonne Nouvelle de l’Évangile, de nombreuses personnes se mobilisent :

►116 prêtres et religieux dont 78 en activité, 4 prêtres ordonnés en 2009 et 2010 ; 21 diacres permanents, généralement mariés, ayant reçu une mission particulière dans la société.

►Plus de 40 communautés religieuses ou spirituelles.

►57 laïcs chargés de mission ecclésiale  œuvrant dans les domaines de la santé, la catéchèse, la formation, les services et mouvements… et du personnel administratif.

►Plus de 2000 catéchistes bénévoles en école ou en aumônerie partageant leur foi avec des jeunes de tous âges (et notamment, 42% des 8-11 ans).

►120 établissements scolaires catholiques et 29 302 élèves, 1750 enseignants

 

 Le diocèse dispose également d’un certain nombre de moyens d’information :

►Des journaux « Église d’Annecy », journal officiel d’information du diocèse ;  « Alpes 74 » : journaux inter-paroissiaux, une radio ( RCF Haute-Savoie ) et deux sites internet, dont le site du diocèse qui abrite les sites des paroisses, mouvements et services.

 

 

Une gestion rigoureuse :

Lorsque vous versez 100 €, 98,50 € contribuent à l’animation de la vie pastorale de notre Église diocésaine, en assurant notamment une rémunération décente aux prêtres et laïcs en mission. Une gestion particulièrement rigoureuse et l’engagement de nombreux bénévoles dans les paroisses permettent de dépenser 1,50 € seulement pour les frais de collecte et de gestion des dons ( communication, envois de reçus fiscaux… ).

 

Plus d’information sur le fonctionnement du Denier de l’Eglise, pour recevoir la Lettre aux Donateurs : courriel

 

 


 

LES DIFFERENTES RESSOURCES DE L’EGLISE
 
►Denier de l’Église :

Depuis la loi de 1905 sur la séparation des Eglises et de l’Etat, le Denier est la participation libre et volontaire des catholiques à la vie matérielle de leur Eglise. C’est un acte de responsabilité qui témoigne concrètement de leur soutien sa mission d’annonce de la Bonne Nouvelle.

 

►Quêtes du dimanche :

Ces quêtes contribuent au fonctionnement de l’Église, plus particulièrement au niveau paroissial, pour soutenir différentes actions de solidarité. Elles ont un sens liturgique fort lié au moment de la l’offertoire. L’argent recueilli est le signe matériel de l’offrande que nous faisons de nous - mêmes, de notre liberté, de nos forces, unissant ainsi notre vie à la présentation du pain et du vin de l’eucharistie. L’obole donnée est donc symbolique et si elle contribue au financement des besoins de l’Eglise, elle est loin d’être suffisante ( 2,5 % du budget seulement. )

 

►Une quête impérée, chaque deuxième dimanche du mois en paroisse, est une particularité du diocèse d’Annecy, mise en place depuis une vingtaine d’année par le chanoine Menet. Cette quête a pour but d’instaurer un partage entre les paroisses plus riches et les plus démunies, ce qu’essaient aujourd’hui de mettre en place de nombreux diocèses.


►Quêtes et Casuel :

La part essentielle des quêtes et des offrandes faites pour les baptêmes, mariages et sépultures ( cette part d’offrande est appelée : casuel ) reste la propriété des paroisses et sert à couvrir leurs dépenses de fonctionnement. Un pourcentage du montant global des quêtes et du casuel est reversé à l’Association Diocésaine par les paroisses pour participer au fonctionnement des services diocésains. Certains dimanches, les quêtes sont affectées à un usage spécifique : catéchèse, mission, soutien à des œuvres caritatives… On parle alors de quêtes « impérées ».

 

►Offrandes de messe :

Donner à l'occasion de messes célébrées pour une intention particulière ( prier pour un défunt, remercier Dieu pour un événement heureux, etc. ), elles sont collectées par les paroisses et constituent un complément de revenus pour les prêtres.

 

►Ressources diverses :

Il s’agit aussi bien des troncs et des kermesses que des manifestations de bienfaisance ou des souscriptions paroissiales affectées à un objet particulier ( comme la rénovation d’un orgue ou d’un vitrail ).

 

►Legs et donations :

L’Association Diocésaine ( structure représentant le diocèse sur le plan juridique ) est seule habilitée à recevoir des legs et des donations et même à bénéficier de contrats d’assurance vie. Elle est totalement exonérée de droits de mutation. Les legs et les donations sont des ressources exceptionnelles. Année après année, ils se révèlent indispensables pour contribuer à l’équilibre des finances diocésaines.


►Pour participer au Denier de l’Eglise : 

- Possibilité de faire un don en ligne dès maintenant en cliquant à gauche de l’écran

- Versement annuel unique par CCP ou chèque bancaire à l’ordre de l’Association Diocésaine d’Annecy, à adresser à : 5 bis, avenue de La Visitation BP 41. 74001, Annecy Cedex.

-Opter pour le prélèvement automatique mensuel, trimestriel ou semestriel en téléchargeant le document de prélèvement.

 

 

 Information importante pour déterminer le montant du versement :

Cette somme, dont on fixe librement le montant, donne droit à une déduction d’impôts de 66 % ( dans la limite de 20 % du revenu imposable ). 

Pour effectuer un legs au diocèse, prière de contacter monsieur l’Econome diocésain, à l’évêché au 04 50 52 37 00 - courriel

 A retenir :  La collecte du denier est encore insuffisante et ne permet pas de faire face à l’ensemble des besoins de notre Église diocésaine ( pour une population qui dépassent les 700 000 habitants ).